Signes du temps

1 septembre, 2012

Les cataplasmes républicains

Classé dans : Global — robertmarty @ 13:45
La crise met plus que jamais à l’honneur la métaphore médicale. On en use et en abuse : partant de la « santé » de l’économie on finit par des « remèdes » de cheval afin de traiter la « souffrance » sociale. Les instruments de mesure sont autant de « thermomètres » et les économistes, qu’ils soient distingués ou atterrés, jouissent à peu près de la même estime que le docteur Diafoirus de Molière. Il en résulte que des traits propres à la complexité de la santé humaine se trouvent sans trop de justification transportés dans un autre genre de complexité d’ordre économique, social ou politique. C’est ainsi qu’on a vu fleurir après le « trauma » sarkozyen quantité de médecines de gauche à base principalement de « valeurs républicaines ». Une sorte de retour vers les « simples » des herboristes. Pourquoi alors ne pas évoquer les cataplasmes de nos grand-mères ? Devenus républicains, donc universels, seraient-ils devenus des « panacées » tout autant universelles contre la crise ? Quand on ne peut rien faire, on peut toujours proposer un cataplasme. Florilège critique … 
Les cataplasmes républicains dans Global cotoplasme
  
Le PS : un cataplasme émollient et apaisant
Le mot « République » apparaît au troisième rang après « France » et « pays » parmi les termes utilisés par François Hollande dans ses discours du 1/01 au 11/02.  Dans son discours fondateur du Bourget il fait de la « promesse républicaine » le principal contenu du « rêve français ». Il la décline en 60 ingrédients dont certains sont des allergènes spécifiques à certains épidermes (ceux des  riches et des possédants) ; d’autres qui sont censés traiter les excès de finance ne sont peut-être que de simples excipients. A peine appliqué il  procure un très grand soulagement. Le corps social qui a choisi ce traitement lui en sera longtemps reconnaissant (car c’est si bon quand une grande douleur s’arrête) mais il ne tardera pas à exiger un traitement de fond voire une chirurgie efficaces à moyen terme.
Le Front de gauche : le sinapisme (cataplasme à la farine de moutarde)
Le Front de Gauche s’est singularisé dans la campagne en mettant en avant des thèmes refondateurs de la République. Les discours enflammés aux accents robespierristes («L’insurrection est un devoir sacré de la République»)  autant que la scénographie rougeoyante des manifestations de masse sont au corps social ce que le sinapisme est à l’épiderme humain … On croit revivre du Robert Hossein revisité par Mélenchon, sauf qu’au lieu de voter la mort de Marie- Antoinette à la fin on est convié à voter la fin du capitalisme. Avec le succès que l’on sait … Reste que tout ce qui s’applique sur l’épiderme n’a guère que des résultats épidermiques … Ça pique et on s’en lasse très vite …
Le Mouvement Républicain et Citoyen : le cataplasme de mémé
Le MRC souhaite reconquérir l’idée républicaine en revenant aux sources. Pour ce faire il propose à la gauche une réappropriation de son histoire en procédant à une extraction de l’idée républicaine quelque peu oubliée. Il y aurait là  un principe actif demeuré intact à travers les siècles qui, face à la crise,  leur semble plus que jamais propice et utile. Cependant la science médicale ayant beaucoup évolué depuis, il semble nécessaire de procéder à des essais thérapeutiques approfondis afin de revenir devant la commission des mises en marché pour obtenir une nouvelle AMM enfin crédible.
La Gauche « Populaire » : un cataplasme « un et indivisible »
La gauche « populaire » est un collectif d’intellectuels qui s’oppose à la gauche institutionnelle accusée de cultiver un électorat constitué de groupes minoritaires : les femmes, les homos, les régionalistes, les jeunes, les immigrés de la deuxième génération … Le think thank Terra Nova incarne à leurs yeux cette orientation. Elle promeut une conception de la nation française comme communauté de citoyens (et non de sujets) libres et égaux. Pour eux toute approche culturelle ou identitaire s’apparente à trahison du projet politique national. Il y a donc l’Histoire, certes, mais elle s’est arrêtée à la naissance de la République Française. Ils voient des conjurations de minorités visibles ou invisibles partout, notamment dans ce qu’ils appellent les « régionalismes », et l’idée même que des nations sans état soient toujours vivaces sous leur cataplasme aux propriétés « antiterritoriales » les rend quasiment hystériques. La citoyenneté étant « une et indivisible » il n’est plus question de combiner république et multiculturalisme. A la gauche Populaire, on aime bien « l’Autre » pourvu qu’il soit « le Même »…
Le Mouvement Politique d’éducation Populaire (M’PEP) : un cataplasme de politique pure
Arguant du fait que la notion de « lien social » est difficile à appréhender et à évaluer, car on y  amalgamerait des liens de formes très diverses et de natures très différentes le M’PEP accuse ceux qui s’y réfèrent de viser à le substituer au lien politique. Il devient alors très clair que seul un cataplasme à base exclusive de « politique » peut venir à bout des maux dont souffre la société civile.
Pour mémoire …
Pour compléter la pharmacopée on notera l’éphémère cataplasme « solidaire » de Mr de Villepin, l’enveloppement de boue marine destiné à protéger  le corps social de  toute agression extérieure proposé à tout bout de champ par le FN ; et la recherche désespérée de l’UMP d’une formulation cataplasmique du Mediator.
Quel sera le devenir de ce pauvre corps social promis à toutes ces médecines plus ou moins républicaines ? Comme la mule aveugle de Bartholo à laquelle on a empaqueté les yeux pour lui rendre la vue faut-il en conclure comme Figaro que s’ils ne lui rendent pas la vue, ce n’est pas elles non plus qui l’empêcheront d’y voir ?

4 commentaires »

  1. Morand

    La pharmacie du cataplasme que vous repérez à bon escient à au moins un mérite, celui de la reconnaissance que quelque chose est malade dans le corps social. Même si le remède est souvent pire que le mal, parce que vouloir soigner le chômage par une meilleure compétitivité c’est un coup de billard à plusieurs bandes à vous faire perdre la boule.

    Mais j’ai remarqué qu’une autre métaphore est aussi très en vogue pour commenter la situation du corps social, celle de la météorologie. Par exemple on nous avait prédit après les subprimes une embellie (souvenez vous, la courbe en W dont nous avions discuté ici). Faute de la voir venir (l’embellie), on nous parle de temps à autre de crise profonde et très grave, en quelque sorte une tempête tropicale qui risque à tout moment de se transformer en ouragan.

    Contrairement à la métaphore médicale, la métaphore météorologique nous renvoie à la Nature, celle de ces choses auxquelles nous ne pouvons rien. Mais les deux ont en commun, en tant que métaphores-devinettes, d’indiquer qu’on n’y comprend rien. Et vous avez raison, toutes deux n’empêchent pas que ceux qui veulent puissent encore y voir.

    Commentaire by Morand — 3 septembre, 2012 @ 14:37

  2. Garnier Jean

    Je ne connais pas la Gauche Populaire aussi je ne peux en parler. Cependant, je ne vois pas comment ont peu faire une majorité avec des minorités, la Démocratie étant l’expression du suffrage Universel, ou il n’y a que des Citoyens et pas le système de Castes que vous voulez promouvoir.

    Commentaire by Garnier Jean — 1 octobre, 2012 @ 19:38

  3. robertmarty

    Vous allez un peu loin dans vos conclusions sur mes intentions supposées … j’essaie simplement de produire un peu plus de connaissance en exploitant les valeurs- signes dans tous les domaines … ici c’est la politique récente … mais c’est vous qui voyez … ;-)

    Commentaire by robertmarty — 2 octobre, 2012 @ 12:45

  4. DOZ Gérard

    Salut Robert,
    Jusqu’à présent, retenu par mes 35 heures quotidiennes consacrées à mes activités alimentaires ou associatives, il m’était impossible de m’appesantir sur tes propos.
    A propos de cataplasme, il en existe de diverses sortes qui ont soit une action épidermique, soit une action profonde. Faut-il savoir qu’ils n’ont aucun effet sur une jambe artificielle.
    Ton propos ‘mais il ne tardera pas à exiger un traitement de fond voire une chirurgie efficaces à moyen terme. ‘, Doit être interpréter de plusieurs façons dont je n’en retiendrai que 2.
    - Soit on supprime les 35 heures, les congés payés et l’interdiction de travail pour les enfants puis on rétablit l’esclavage…
    - Soit on rétablit une réelle justice sociale en s’attaquant fermement aux dégâts créés par l’OMC le FMI et à la possibilité offerte d’amasser des montagnes de pesetas.

    Merci pour tous tes propos qui m’obligent toujours à reprendre l’état de réceptivité et d’analyse de mes années ‘fac’.
    Une place devrait être tienne dans les analyses du groupe ‘Tarrius-Carrère’ qui sont toujours très instructives.

    Amitiés
    Complicité rugbystique
    Gérard

    Commentaire by DOZ Gérard — 25 octobre, 2012 @ 7:59

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Presse et le Temps |
Cupidon - Aide aux rencontres |
VISION HUMAINE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | actforchange
| collectif d'enseignants de ...
| Actions pour la Palestine à...